Théâtre: « L’amour, la mort, les fringues »

DATE: Le samedi 13 mai 2017 à la Salle Polyvalente de St Priest Ligoure

Synopsis: Les fringues nous collent à la peau, et aussi à l’âme. Nous croyons qu’elles nous habillent, mais elles mettent à nu nos complexes, nos humeurs, nos souvenirs… Impossible de jeter cette petite robe bleue, portée pour un rendez-vous galant, ce tailleur, acheté avec notre premier salaire, ou encore ce sac ruineux, offert par notre grand-mère : tous les vêtements qui se pressent dans notre armoire restent liés pour toujours aux chapitres heureux ou malheureux de notre vie.
À travers l’évocation de sa garde-robe, et d’illustrations tendres et tendances, Ilene Beckerman évoque les joies et les révoltes de l’enfance, les fous rires et les déconvenues de l’adolescence, les espoirs de l’âge adulte, et les bonheurs de la maturité.

Biographie d’Ilene Beckerman

Ilene Beckerman, auteur et illustratrice américaine, a trouvé le ton juste pour aborder la plus belle histoire d’amour des femmes : celles qu’elles ont avec leurs vêtements fétiches. Son livre, best-seller depuis sa sortie en 1995, a été adapté à Broadway par Nora et Dalia Ephron, scénaristes de Quand Harry rencontre Sally. En France, Danièle Thompson a monté la pièce, où se succèdent les plus grandes actrices : Bernadette Lafont, Karin Viard, Géraldine Pailhas, Valérie Bonneton, Caroline Proust, Miou Miou, Sylvie Testud, Ariane Ascaride, Géraldine Nakache, Pascale Arbillot, Sylvie Vartan, Mathilde Seigner, Tonie Marshall, Chloé Lambert, Marie Denarnaud…

Comédie de: Nora et Delia Ephron

Adaptation: Danièle Thompson

Troupe: Grenier à sel

Mise en scène : Laurent Dumasdelage

distribution : Marie Allet, Valérie Desport, Michelle L’Aminot, Ségolène Mathaud, Jacqueline Maveraud, Marie-Christine Nicaud-Blanchon, Marie-Françoise Reix, Mathilde Renault, Nathanaël Roulland-Josse, Alice Wolf

technique lumière : Cendrine Machemie

technique son : Emile Dumasdelage

Guy COSTA Écrit par :

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire