Projet minier de la haute vienne

Après le scandale du permis de recherche minière accordé en Creuse en 2014, qui a démontré depuis son caractère uniquement spéculatif, le Ministère de l’économie envisage de délivrer un nouveau permis de recherche minière en Haute-Vienne et Dordogne.

Le permis exclusif de recherches dit « Permis Bonneval » est porté par l’obscure société « Cordier Mines » créée en 2014 qui cache en réalité une société minière Australienne.
La demande de permis de recherche concerne 10 communes pour 300 km2 (Château-Chervix / Le Chalard / Coussac- Bonneval / Jumilhac-Le-Grand / La Meyze / La Roche-L’Abeille / Ladignac- Le-Long / Meuzac / Saint-Priest-Ligoure / Saint-Yrieix-La-Perche). C’est 10 fois la superficie du permis de « Villeranges » en Creuse !

Ce projet qui nécessiterait un véritable débat préalable d’opportunité pour nos territoires, bénéficie des lacunes d’un code minier obsolète qui n’impose ni étude d’impact, ni enquête publique ! La seule consultation des populations locales et des élus est organisée en catimini sur le site internet du Ministère de l’écologie depuis le 4 mai et pour seulement 15 jours ! Aucun site public de Haute-Vienne ou de Dordogne ne délivre cette information !

L’association Stop Mines 87 s’est constituée en décembre 2015 pour lutter contre ces procédures d’un autre temps qui font passer les intérêts économiques privés avant l’intérêt général d’une gestion commune des ressources minières et de la prise en compte de l’intérêt des territoires comme de leurs propres choix de développement. Stop Mines 87 a adressé une contribution au Ministère de l’écologie (jointe) le 11 mai 2016 et a décidé d’organiser elle même l’information des populations concernées sur les effets attendus d’un tel projet, en créant un site internet (www.stopmines87.fr) et en organisant une réunion publique d’information le 26 mai prochain à Saint Yrieix la Perche.

Guy COSTA Écrit par :

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire