A daniel ….

A la suite du décès de notre ami, conseiller municipal et adjoint, Daniel FAYE, Mr le maire Bernard DELOMENIE et son conseil municipal remercient la population d’être venue si nombreuse l’accompagner dans son dernier voyage.
Daniel, engagé depuis 2008 au service de la commune, a été pour nous un conseiller attentif au bien être de toutes et tous. A l’instar de sa passion pour le sport d’endurance qu’il a mis a profit pour notre commune en suivant avec ténacité et efficacité les travaux de voirie, de restauration de l’église, de rénovation de la salle polyvalente etc.… Mais Daniel c’est aussi une passion, partagée avec son épouse Alice, pour notre environnement. C’est ainsi que Daniel a été l’une des chevilles ouvrières de la création de l’action de fleurissement du bourg, ainsi que des sentiers pédestres de découvertes de notre commune. En 2010, Daniel fut aussi un acteur important du jumelage avec Kilstett qu’il aimait faire vivre. Présent dans toutes nos actions, c’est grâce à Daniel que la commune s’est engagée dans le projet du Musée et Jardin Cécile SABOURDY. En effet, pour Daniel dans chaque projet il fallait trouver le plaisir de la joie et du partage.
La commune a perdu un de ses enfants, le conseil municipal un de ses précieux membres et amis. Nos pensées vont vers Alice, ses enfants ,petits enfants et toute sa famille.

8 mai 2017

Mr Bernard DELOMENIE, maire de la commune de St Priest Ligoure, en présence des membres du conseil municipal et des habitants de la commune, a lu le message du secrétaire d’etat au près du ministre de la défense, chargé des anciens combattants et de la mémoire

Election présidentielle – 23 Avril 2017 –

23 Avril 2017 à St Priest Ligoure

Résultat du premier tour pour les élections présidentielles

  • Participation: 87,13%
  • Exprimés: 97,73%
  • Abstention: 12,87%
  • Blancs: 1,82%
  • Nuls: 0,45%
  1. Nicolas DUPONT-AIGNAN : 7,21%
  2. Marine LE PEN 17,67%
  3. Emmanuel MACRON 21,86%
  4. Benoit HAMON 8,14%
  5. Nathalie ARTHAUD 0,7%
  6. Philippe POUTOU 2,09%
  7. Jacques CHEMINADE 0%
  8. Jean LASSALLE 2,33%
  9. Jean-Luc MELENCHON 25,12%
  10. François ASSELINEAU 0,23%
  11. François FILLON 14,65%

 

Les Cigognes de Kilstett

Le 3 avril 2017, les 3 communes jumelées avec Kilstett ont posésur les toits des batiments communaux des cigognes offertes par la commune de Kilstett

Message du secrétaire d’état auprès du ministère de La Défense chargé des anciens combattants et de la mémoire

Il y a 71 ans, les hostilités de la Seconde Guerre mondiale prenaient fin en Europe. Mais il fallut attendre, le 2 septembre 1945, avec la capitulation du Japon, pour qu’elles cessent sur l’ensemble des continents.

Le 8 mai 1945, la France et l’Europe, dont la reconquête de la liberté avait commencé plusieurs mois auparavant, s’apprêtaient à retrouver la paix. Dans ce combat terrible qui avait opposé le nazisme aux valeurs démocratiques, celles-ci venaient de triompher.

Tout au long du cycle commémoratif du 70ème anniversaire de la Seconde Guerre mondiale qui a pris fin l’an dernier, la France, avec force, a rendu hommage aux femmes et aux hommes qui ont permis la Libération et la Victoire.

Certains avaient fait le choix de la France Libre sur tous les continents. Les Forces françaises libres et ses soldats venus d’Afrique n’ont cessé de combattre pour la liberté de la France. Leur souvenir fut particulièrement honoré lors de la commémoration de la Libération de la Corse le 4 octobre 2013 et de celle du Débarquement en Provence le 15 août 2014.

Leur combat avait été mené aux côtés des Alliés venus libérer la France par le Débarquement en Normandie. La République française a exprimé le 6 juin 2014 sa reconnaissance éternelle à ces dix-neuf pays grâce à qui nous vivons en paix et en sécurité aujourd’hui.

La lutte fut aussi menée de l’intérieur, dans l’ombre de la clandestinité et de la répression nazie. Ces femmes et ces hommes ordinaires ont choisi la Résistance parce qu’ils étaient convaincus au fond d’eux-mêmes des valeurs qu’ils portaient, parce qu’ils cherchaient simplement à servir la France. Elle s’est souvenue d’eux le 27 mai 2015 lorsque Pierre Brossolette, Geneviève de Gaulle-Anthonioz, Germaine Tillion et Jean Zay, et avec eux l’esprit de la Résistance, entraient au Panthéon.

La Seconde Guerre mondiale fut marquée par un déchaînement de violence jusqu’alors inconnu dans l’histoire. Durant ces années de guerre, la distinction entre le front et l’arrière a été abolie. Il faut se souvenir, aujourd’hui, de toutes ces femmes, de tous ces enfants, de tous ces hommes qui ont souffert et qui portèrent cette souffrance jusqu’à leur mort : les réfugiés, les victimes des bombardements, les prisonniers de guerre, les internés, les déportés.

Ces mémoires de courage et de souffrance doivent continuer à vivre, au-delà des commémorations. A vivre dans les lieux qui les incarnent, tels que les plages du Débarquement, le Mont-Valérien, le camp de Natzweiler-Struthof, la prison de Montluc, le mémorial de la Déportation et celui de la Shoah, bientôt celui du Mont-Faron, et aujourd’hui, celui du Mémorial des civils dans la guerre à Falaise en Normandie, inauguré ce 8 mai 2016.

En ce 71ème anniversaire de la fin des combats de la Seconde Guerre mondiale, il ne faut pas cesser de visiter et d’arpenter ces lieux qui nous rappellent aussi que de toutes ces souffrances et de tous ces courages est née l’Europe libre et en paix : un héritage dont nous devons rester les gardiens vigilants.

 

Journées Européennes du Patrimoine

17 et 18 septembre 2016

Cette manifestation nationale, organisée par le ministère de la Culture et de la Communication depuis 1984, est coordonnée au niveau national par la Direction générale des patrimoines, puis relayée par les Directions régionales des affaires culturelles (Drac) sur l’ensemble du territoire.

Pour cette 33e édition, la thématique retenue – Patrimoine et citoyenneté – sera l’occasion de découvrir des lieux et des monuments emblématiques où la citoyenneté s’est construite, et dans lesquels elle s’exerce quotidiennement.
Le public, toujours plus nombreux chaque année, pourra ainsi s’approprier un nouveau type de richesse collective.