Projet minier de la haute vienne

Après le scandale du permis de recherche minière accordé en Creuse en 2014, qui a démontré depuis son caractère uniquement spéculatif, le Ministère de l’économie envisage de délivrer un nouveau permis de recherche minière en Haute-Vienne et Dordogne.

Le permis exclusif de recherches dit « Permis Bonneval » est porté par l’obscure société « Cordier Mines » créée en 2014 qui cache en réalité une société minière Australienne.
La demande de permis de recherche concerne 10 communes pour 300 km2 (Château-Chervix / Le Chalard / Coussac- Bonneval / Jumilhac-Le-Grand / La Meyze / La Roche-L’Abeille / Ladignac- Le-Long / Meuzac / Saint-Priest-Ligoure / Saint-Yrieix-La-Perche). C’est 10 fois la superficie du permis de « Villeranges » en Creuse !

Ce projet qui nécessiterait un véritable débat préalable d’opportunité pour nos territoires, bénéficie des lacunes d’un code minier obsolète qui n’impose ni étude d’impact, ni enquête publique ! La seule consultation des populations locales et des élus est organisée en catimini sur le site internet du Ministère de l’écologie depuis le 4 mai et pour seulement 15 jours ! Aucun site public de Haute-Vienne ou de Dordogne ne délivre cette information !

L’association Stop Mines 87 s’est constituée en décembre 2015 pour lutter contre ces procédures d’un autre temps qui font passer les intérêts économiques privés avant l’intérêt général d’une gestion commune des ressources minières et de la prise en compte de l’intérêt des territoires comme de leurs propres choix de développement. Stop Mines 87 a adressé une contribution au Ministère de l’écologie (jointe) le 11 mai 2016 et a décidé d’organiser elle même l’information des populations concernées sur les effets attendus d’un tel projet, en créant un site internet (www.stopmines87.fr) et en organisant une réunion publique d’information le 26 mai prochain à Saint Yrieix la Perche.

Fête des mères

La bibliothèque propose à vos enfants une animation autour des arts créatifs avec l’atelier « Bijoux cabochon » en vue d’enrichir le panier d’attention pour les mamans. Cet atelier et ouvert à toutes et tous mais bien sûr en priorité aux enfants.

date: 20 mai 15h30
lieu: bibliothèque rue Cécile SABOURDY
Contact: marie Agnès COSTA, T 06 87 40 58 14

8 mai 2017

Mr Bernard DELOMENIE, maire de la commune de St Priest Ligoure, en présence des membres du conseil municipal et des habitants de la commune, a lu le message du secrétaire d’etat au près du ministre de la défense, chargé des anciens combattants et de la mémoire

Théâtre: « L’amour, la mort, les fringues »

DATE: Le samedi 13 mai 2017 à la Salle Polyvalente de St Priest Ligoure

Synopsis: Les fringues nous collent à la peau, et aussi à l’âme. Nous croyons qu’elles nous habillent, mais elles mettent à nu nos complexes, nos humeurs, nos souvenirs… Impossible de jeter cette petite robe bleue, portée pour un rendez-vous galant, ce tailleur, acheté avec notre premier salaire, ou encore ce sac ruineux, offert par notre grand-mère : tous les vêtements qui se pressent dans notre armoire restent liés pour toujours aux chapitres heureux ou malheureux de notre vie.
À travers l’évocation de sa garde-robe, et d’illustrations tendres et tendances, Ilene Beckerman évoque les joies et les révoltes de l’enfance, les fous rires et les déconvenues de l’adolescence, les espoirs de l’âge adulte, et les bonheurs de la maturité.

Biographie d’Ilene Beckerman

Ilene Beckerman, auteur et illustratrice américaine, a trouvé le ton juste pour aborder la plus belle histoire d’amour des femmes : celles qu’elles ont avec leurs vêtements fétiches. Son livre, best-seller depuis sa sortie en 1995, a été adapté à Broadway par Nora et Dalia Ephron, scénaristes de Quand Harry rencontre Sally. En France, Danièle Thompson a monté la pièce, où se succèdent les plus grandes actrices : Bernadette Lafont, Karin Viard, Géraldine Pailhas, Valérie Bonneton, Caroline Proust, Miou Miou, Sylvie Testud, Ariane Ascaride, Géraldine Nakache, Pascale Arbillot, Sylvie Vartan, Mathilde Seigner, Tonie Marshall, Chloé Lambert, Marie Denarnaud…

Comédie de: Nora et Delia Ephron

Adaptation: Danièle Thompson

Troupe: Grenier à sel

Mise en scène : Laurent Dumasdelage

distribution : Marie Allet, Valérie Desport, Michelle L’Aminot, Ségolène Mathaud, Jacqueline Maveraud, Marie-Christine Nicaud-Blanchon, Marie-Françoise Reix, Mathilde Renault, Nathanaël Roulland-Josse, Alice Wolf

technique lumière : Cendrine Machemie

technique son : Emile Dumasdelage

Georges DANDIN, Molière

George Dandin ou le Mari confondu est une comédie-ballet en trois actes de Molière, avec musique de Jean-Baptiste Lully. Elle fut créée à Versailles le 18 juillet 1668 lors du « Grand Divertissement royal » célébrant le Traité d’Aix-la-Chapelle1, puis donnée au public sur le Théâtre du Palais-Royal le 9 novembre de la même année. Elle fut vue pour la première fois par le roi (Louis XIV) à Versailles.

George Dandin est un riche paysan. En échange de sa fortune, cédée à Monsieur et Madame de Sotenville, il acquiert un titre de noblesse, (Monsieur de la Dandinière), un rang et une épouse, Angélique. Mais sa jeune femme n’a jamais voulu cette union. Devant cette épouse rebelle, qu’il ne parvient pas à attirer dans son lit, Dandin ne peut rien. Il ne peut empêcher Clitandre, gentilhomme libertin de la Cour, de courtiser ouvertement Angélique. George Dandin tente de réagir, mais les deux aristocrates n’ont que faire des basses accusations de coq de village et humilient cruellement l’infortuné bourgeois. Angélique peut compter sur l’appui de sa servante Claudine. Lubin est l’entremetteur de Clitandre et le soupirant de Claudine.

Le comité des fêtes vous propose de vous divertir en assistant à une pièce de théatre de Molière rassemblant la compagnie de théâtre professionnel les petits pois sont rouges et la troupe amateur les Imprévus du foyer culturel de vigeois.

LIEU: Salle polyvalente, Espace Kilstett 87800 St Priest Ligoure

DATE et HEURE: le 10 Décembre, 20h30

Cérémonie du 8 mai 1945

Comme chaque année, depuis cette terrible guerre, nous nous retrouverons, dimanche prochain à 11h30, devant la mairie pour, ensemble, aller vers le monument aux morts afin de commémorer leur bravoure et leur mémoire.

POUR rappel (source wikipedia):

Le 8 mai 1945 est la date, dans le calendrier grégorien, de deux événements historiques :

  • la victoire des Alliés sur l’Allemagne nazie et la fin de la Seconde Guerre mondiale en Europe marquée par l’annonce de la capitulation de l’Allemagne. Ce jour est appelé par les anglophones le Vee-Day-Europe ou VDE pour « Jour de la Victoire en Europe », « vee » étant la prononciation de la lettre V en anglais ; le mot Europe est ajouté par les Américains pour le différencier du VDA, le Vee-Day-Asia qui correspond au , jour de la signature de la capitulation du Japon ;

L’amiral Dönitz, désigné par Hitler comme son successeur, ainsi que son état-major, ont compris que toute résistance est vaine. Dönitz consacre son énergie à ce que les troupes allemandes se rendent aux Alliés occidentaux et non aux Soviétiques, avant tout pour que les prisonniers allemands soient traités selon les conventions internationales, et non massacrés ou déportés en Sibérie. Aussi souhaite-t-il des capitulations partielles1 à l’ouest et la poursuite des combats à l’est afin de soustraire à l’emprise de l’Armée rouge autant de troupes que possible et de rapatrier le maximum de population2.

C’est dans cette intention que Dönitz envoie une première fois, à Reims, au PC avancé du SHAEF d’Eisenhower, l’amiral Hans-Georg von Friedeburg pour tenter de convaincre les Occidentaux de conclure une capitulation séparée. Le général américain l’éconduit, tout en prévenant Staline des tentatives allemandes. Le Royaume-Uni, les États-Unis et l’Union soviétique se sont en effet mis d’accord sur une capitulation totale et inconditionnelle du gouvernement allemand et de l’OKW sur tous les fronts, n’acceptant que des redditions ponctuelles dans le cadre des engagements (unités déposant les armes et se constituant prisonnières) et non dans le cadre d’un traité. Dönitz réitère ses avances le 6 mai en désignant alors le général Jodl, son chef d’état-major, mais ce dernier essuie le même refus. L’intransigence d’Eisenhower est en effet implacable depuis le 12 avril 1945, date à laquelle il découvre horrifié les charniers d’Ohrdruf, annexe du camp de concentration de Buchenwald qui vient d’être libéré3.

C’est donc le , à h 41, que la reddition de l’armée allemande est signée à Reims dans une salle du Collège technique et moderne (actuel lycée Roosevelt) abritant le Supreme Headquarters Allied Expeditionary Force, par le maréchal allemand Alfred Jodl4, en présence des généraux américains Walter B. Smith et Eisenhower, du général français François Sevez et du général soviétique Sousloparov, les combats devant cesser le  à 23 h 1. L’acte signé est purement militaire.

Ceci provoque la fureur de Staline qui veut que la capitulation de l’Allemagne soit signée dans sa capitale, à Berlin, où les soldats de l’Armée rouge règnent en maîtres5. Les journalistes occidentaux répandent rapidement la nouvelle de la capitulation, précipitant ainsi les célébrations. Les combats continuent cependant sur le front de l’Est.

L’exigence de Staline est honorée et une nouvelle signature a lieu le , dans la nuit du  au  à h 16 heure russe (23 h 16 heure de l’Ouest), dans une villa de Karlshorst, quartier général du maréchal Georgi Joukov dans la banlieue Est de Berlin (aujourd’hui le musée germano-russe Berlin-Karlshorst). Les représentants de l’URSS, de la Grande-Bretagne, de la France et des États-Unis arrivent peu avant minuit. Après que le maréchal Georgi Joukov eut ouvert la cérémonie, les représentants du Haut commandement allemand, dont le maréchal Wilhelm Keitel, sont invités à signer l’acte de capitulation entrant en vigueur à 23 h 1, heure locale6(heure d’Europe centrale), soit le  à h 1, heure de Moscou. C’est l’amiral Hans-Georg von Friedeburg et le maréchal Keitel qui signèrent l’acte de capitulation.

La reddition a donc lieu le 9 mai 1945 pour les Soviétiques et les pays centre-orientaux[Où ?] alliés. De ce fait les Soviétiques, puis les Russes, et leurs alliés centre-orientaux, commémorent cette capitulation le 9 Mai.

Il faudra cependant attendre la capitulation officielle du Japon le  (« V-J Day », pour « Victory over Japan Day », annoncé le ), lorsque le ministre des Affaires étrangères Mamoru Shigemitsu signe les articles de la reddition des forces japonaises sur le pont de l’USS Missouri dans la baie de Tokyo, pour que la Seconde Guerre mondiale prenne fin.

Les aînés à la foire à la Croisille sur Briance

Lundi 18 mai, dans le cadre du projet aîné de l’association Li en Goure, un bus de la Communauté de communes du Pays de Nexon amènera, les aînés, à la foire mensuelle de la Coisille sur Briance pour y acheter des plantes ornementales et maraîchères. Vers 13h, au retour, le comptoir servira un repas suivi d’une projection d’images des fêtes rétro et des événements passés de notre commune.

Kilstett, 14-17 Mai 2015

Les habitants de Kilstett, avec lesquels nous sommes jumelés, seront sur notre territoire du 14 au 17 mai 2015. Vous trouverez ci dessous le programme qui a été préparé à leur intention. Les habitants des 3 communes communes jumelées: Janailhac, La Roche l’Abeille et St Priest Ligoure, peuvent se joindre à tout ou partie de ces journées placées sous le signe de l’amitié, la convivialité et le souvenir.

Programme

[learn_more caption= »14, mai 2015″ state= »open »] Après midi: Arrivée en fin d’après midi à St Priest Ligoure de la délégation d’habitants de Kilstett. Accueil par les élus et les hébergeurs des communes de Janailhac, La Roche l’Abeille et St Priest Ligoure.

Soirée: Dîner de gala à la salle polyvalente de St Priest Ligoure [/learn_more]

[learn_more caption= »15, mai 2015″ state= »open »] Matinée: Visite du village martyr d’Oradour sur Glane.

Déjeuner: Restaurant à Oradour sur Glane.

Après midi: Visite de la ville de Solignac, lieu de refuge de l’école normale d’Obernai.

Soirée: Dîner chez l’habitant [/learn_more]
[learn_more caption= »16, mai 2015″ state= »open »] Matinée: Visite de St Yrieix la Perche et des carrières de kaolin.

Déjeuner: Restaurant à St Yrieix la Perche.

Après midi: Dépôt de gerbes au monument aux morts.

Soirée: Dîner de gala à La Roche l’Abeille[/learn_more]
[learn_more caption= »17, mai 2015″ state= »open »] Matinée: libre, possibilité de se rendre à l’office religieux à Janailhac

Déjeuner, Collation à Janailhac

Départ pour Kilstett: 13h30[/learn_more]

Les lieux des visites